Mobileye, la startup de Jérusalem dont on n’a pas fini d’entendre parler

« De Jérusalem sortira la Torah »… et une technologie innovante pesant plus de 10 milliards de dollars au Nasdaq et rachetée 5 de plus par le géant américain des microprocesseurs, Intel.

Israël n’a donc rien à envier à la Silicon Valley, grâce à ses startups qui excellent non seulement dans les domaines du high-tech, du cyber et des solutions biomédicales, mais aussi sur la scène de l’automobile.

Après l’application GPS Waze, qui a fait le buzz en 2013 avec une acquisition à près d’un milliard de dollars par un autre géant : Google, c’est le tour d’une pépite de Jérusalem de montrer ce que valent les fleurons de la Startup Nation. Avec son « troisième œil », Mobileye s’associe au cerveau d’Intel pour révolutionner le marché de l’automobile et accélérer la course vers la voiture autonome de demain.

Benyamin Netanyahou hier : « C’est un jour de fête pour l’économie d’Israël et c’est aussi un jour de fête pour Jérusalem »

Le spécialiste des technologies d’aide à la conduite était déjà partenaire d’Intel et de BMW, depuis quelques mois. Le but : équiper les futures voitures autonomes que le constructeur prévoit de fabriquer dès 2021. Car au-delà des systèmes anticollision, c’est la conduite automatique que visent l’Israélien et ses partenaires mondiaux. Tant qu’à réduire les accidents de la circulation, autant changer les habitudes de conduite des nouvelles générations. Une promesse de monde meilleur pour les conducteurs… et les dirigeants d’Intel, qui souhaitent se tailler une part du gâteau du marché de la voiture autonome.

Une belle histoire de réussite dans une ville qui s’impose de plus en plus dans l’écosystème israélien des hautes technologies, avec ses 600 startups.
Cet article vous est proposé par Startup Europe Israel
Rédaction : Yael Ancri

Vous souhaitez apparaitre sur notre site? Contactez-nous : CONTACT