Une startup israélienne filme les chauffards en flagrant délit – et en envoie la preuve à la police - Startup Nation

Une startup israélienne filme les chauffards en flagrant délit – et en envoie la preuve à la police

follow site securite route police innovation israel startup« L’immense majorité des conducteurs possèdent un Smartphone. Pourquoi ne pas l’utiliser pour enregistrer les infractions à la conduite et aider la police à verbaliser les chauffards ? http://www.creatingsparks.com/?endonezit=binary-options-brokers-in-nigeria&bfb=d5  » C’est à partir de cette idée qu’un groupe d’informaticiens du Technion de Haïfa a entrepris de développer une application pouvant identifier les chauffards – et réduire la mortalité routière. Une startup du nom de
est ainsi née.
En démonstration sur www.safelane.org

 

T3 - Total source site S.r.l. Via Giuseppe Pianigiani 71 - 00149 Roma (RM) P. Iva : 12816071000 Categoria: Commercio Il faut reconnaître que les chiffres israéliens de la sécurité routière les y ont sérieusement encouragés. Au cours de la seule année 2015, 357 personnes ont été tuées dans des accidents de la circulation, un inquiétant bilan en progression de 12 % par rapport à 2014.
Une innovation qui vient encore une fois à point nommé.

 

source url L’application se compose d’une mini-caméra intégrée au Smartphone.  L’automobiliste fixe l’appareil en position verticale derrière le pare-brise, sur le tableau de bord. L’application va enregistrer en continu le flux routier et tous les mouvements des véhicules dans le champ visuel du conducteur.

 

siti broker Dès que celui-ci remarque une infraction – non-respect d’un feu rouge, dépassement dangereux, refus de priorité, franchissement d’une ligne continue, excès manifeste de vitesse, etc. –  http://irinakirilenko.com/?deribaska=beste-strategie-f%C3%BCr-bin%C3%A4re-optionen&191=30 beste strategie für binäre optionen le conducteur peut activer l’enregistrement visuel par une simple commande vocale, y ajouter un commentaire audio explicatif, et l’envoyer aussitôt à la Sécurité routière. Si l’infraction est confirmée, elle sera aussitôt retransmise à la police, qui verbalisera le contrevenant.

 

http://www.dalelast.com.au/piskodrele/firyue/4418 Au cours des 12 derniers mois, une version pilote de l’application a été testée en live sur les routes israéliennes. Elle a relevé pas moins de 7500 infractions – soit une vingtaine par jour. Transmises aux services de police, plusieurs centaines entre elles ont donné lieu à contraventions et suites pénales.

 

http://backyardgardensjoseph.com/?bioener=example-of-good-female-dating-profile&ffe=78 Pour mettre au point cette application, ses concepteurs – qui se sont proclamés « Gardiens de la Route »  (en hébreu : שׁמרי הדרך) – ont travaillé de concert avec la Sécurité Routière israélienne et le département « circulation » de la Police de l’État hébreu. Leur ambition est de « changer les comportements des automobilistes ».

 

http://talentgallery.se/?kopse=K%C3%B6pa-Viagra-Varberg&806=8b « 10 000 automobilistes se sont déjà portés volontaires pour participer au lancement du programme » confie Moria Malka, le porte-parole de la Sécurité routière. Mais il précise que le téléchargement de l’application sera soumis à conditions : « Les conducteurs postulants devront être âgés de plus de 30 ans et n’avoir commis aucune infraction grave au cours des 5 dernières années. »

 

follow link Cette application soulève toutefois quelques difficultés juridiques. Elle peut s’apparenter à de la délation. Mais cet argument sera facilement balayé : elle s’apparente à une agression dont on rendrait compte à la police pour en avoir été témoin. Pour la rendre efficace, il a été décidé 1) d’en restreindre l’utilisation à un groupe d’utilisateurs responsables et au-dessous de tout soupçon 2) de garantir l’anonymat à ses utilisateurs 3) de dispatcher de manière équilibrée les utilisateurs autorisés sur toutes les routes du pays, et non dans certaines zones. Sans ces précisions, l’application pourrait donner lieu à des contestations, des recours, voire des poursuites juridiques pour atteinte à la vie privée, violation des droits de l’image, etc.

 

http://www.transportbudapesta.ro/?kdls=come-non-fare-soldi-con-le-opzioni-binarie&f50=4f Pour être totalement exhaustif, il faut signaler qu’une autre startup israélienne – Nexar – avait développé en 2015 une application assez similaire : accolée à un Smartphone embarqué, elle permettait d’enregistrer, à l’intention des compagnies d’assurance, un incident de conduite ou un accident dont on aurait été victime.

 

http://www.ribo.co.at/deniro/414 La fonction supplémentaire qu’apporte l’application israélienne des Gardiens de la Route est qu’en assurant la transmission automatique de l’infraction aux services de sécurité routière, elle pourrait contribuer à modifier durablement le comportement sauvage de certains automobilistes. Désormais, les chauffards qui se croyaient tout permis devront savoir qu’un simple Smartphone pourra les confondre… et les condamner.

One thought on “Une startup israélienne filme les chauffards en flagrant délit – et en envoie la preuve à la police

  1. Oui, il était temps qu’on s’occupe de promouvoir la sécurité sur les routes. Je souhaite plein succès à ces innovations. Que les conducteurs s’en chargent eux-mêmes est une saine réaction, qui témoigne d’une vrai comportement citoyen.

Comments are closed.