Gvahim : Aider les nouveaux immigrants en Israël à fonder leur startup

Connecting talents GvahimNombre de nouveaux immigrants en Israël veulent monter leur propre affaire. Pour les aider à surmonter les obstacles qui se dressent devant eux, l’association GVAHIM de Tel-Aviv – tel : 972 (0) 3-534-7538 et http://www.gvahim.org.il/– organise à leur intention un programme de formation. Celui-ci permet au nouvel arrivant de s’immerger dans la réalité économique israélienne.

GVAHIM fonctionne comme un incubateur de startups, mais il s’adresse à tous les projets, qu’ils soient industriels, commerciaux, scientifiques, médicaux, qu’ils concernent une activité dans les médias, la communication, la publicité ou le pilotage d’une unité de production, ou le développement d’un nouveau produit sur le marché intérieur.

Comme beaucoup de jeunes immigrants diplômés ont une formation insuffisante en informatique selon les normes israéliennes – GVAHIM a organisé début mars 2016 dans la société Wix, à Tel-Aviv, un atelier d’une semaine qui a réuni 15 participants. Ceux-ci ont ensuite été dispatchés dans des formations adaptées à leurs capacités et à leurs ambitions. Au terme d’une formation de trois mois certains sont devenus marketing writers, assistant project manager, ou community brand managers.

startup innovation israelL’avantage de GVAHIM, c’est que la formation qui dure 5 mois est gratuite (hormis les 150 dollars de frais d’inscription). Il existe d’autres organismes de formation dédiés aux jeunes nouveaux arrivants (comme Israël Capital Internship, Israel Government Fellows, ou Israël Tech Challenge), mais ceux-ci sont payants (de 2.900 dollars à 15.000 dollars).

Le programme de GVAHIM comprend – quelle que soit la spécialité choisie – des sessions de formation individuelle et collective, des stages en immersion assistée, des visites de sociétés, des rencontres avec des chefs d’entreprise, et du networking. Tout au long de leur processus d’insertion professionnelle ou de création d’entreprises, les participants sont suivis par des mentors qui vont les aider à préciser avec eux la forme de leurs projets, sa faisabilité, le marché qu’il convoite, son business model, sa stratégie marketing, ainsi que toutes les obligations administratives et fiscales liées.

Fondé par la fondation Rashi en 2006, GVAHIM est également soutenu par la municipalité de Jérusalem. GVAHIM profite également de l’expérience du groupe Massa Israël spécialisé dans l’insertion des nouveaux immigrants diplômés en provenance des pays anglophones. 80% des participants au programme considèrent leur stage comme ayant boosté leur carrière en Israël et à l’international. 15% des stagiaires ont été embauchés par l’entreprise où ils avaient effectué un stage.

Enfin, le témoignage d’un ancien de GVAHIM (Emmanuel Schwab, 25 ans) convaincra les plus suspicieux : « J’étais stagiaire chez SuperDerivatives, au sein d’une équipe responsable du développement de la partie Equity d’un logiciel de finance (market data, pricer…). Perché au 28e étage de la tour ronde à Azrieli, l’ambiance de travail y est décontractée à l’image des startups qui poussent dans le pays. Travaillant avec des banques du monde entier, l’anglais prédomine dans les échanges entre collègues, ce qui facilite l’intégration au sein de l’équipe. Ainsi la journée au travail et le soir je vivais tout ce que je n’ai pas pu vivre dans la journée. C’est comme ça à Tel-Aviv et c’est très agréable ! »