Accenture ouvre en Israël une nouvelle structure dédiée à la cyber-sécurité

A l’heure où les infrastructures de l’Etat hébreu sont quotidiennement soumises à des milliers d’attaques informatiques, l’annonce par Accenture de l’ouverture d’un nouveau centre dédié à la R&D en cybernétique est une excellente nouvelle ! A l’évidence, le fruit des recherches des spécialistes et techniciens de cette nouvelle antenne saura s’employer bien au-delà du seul domaine de la défense, car les menaces concernent également le secteur industriel, les banques, les aéroports, et les réseaux de communications. Toutes les solutions seront donc les bienvenues

.
Situé à Herzliya, le laboratoire de recherche cybernétique d’Accenture comprendra des espaces de travail ouverts à des intervenants extérieurs.  Startups et universités pourront collaborer avec Accenture Israël pour développer des prototypes de solutions en cybersécurité. Cela permettra également à Accenture de jouer son rôle de capital-risqueur pour  soutenir des porteurs de projets dans les domaines suivants :

  • Défense active : Activités relatives à la surveillance furtive, aux techniques de détection des menaces passives, les réponses aux incidents visant à développer des techniques médico-légales, et l’analyse des codes malveillants.
  • Internet des objets (IoT, internet of things) : A l’horizon 2025, près de 150 milliards d’objets connectés seront en relation entre eux et avec plusieurs milliards de personnes. Pour gérer le Big data résultant de tous ces flux d’information, des ingénieurs devront concevoir des algorithmes de plus en plus sophistiqués.
  • Protection des processus industriels : Si on sait désormais produire en série des composants divers et les assembler sur une chaîne de montage, de nombreuses variables – souvent humaines ou managériales – peuvent en interrompre le fonctionnement. Le laboratoire cybernétique d’Accenture pourra, pour chaque installation, définir le niveau de risque de telle ou telle architecture de production.
  • La technologie blockchain: Pour nombre d’experts, ce domaine pourrait révolutionner les relations financières entre acteurs économiques en supprimant nombre d’intermédiaires. Popularisée par la monnaie virtuelle (bitcoin), cette technologie rendra inviolables tous les processus de certification et permettra sans aucune marge d’erreur de valider toutes les transactions financières.

Pour justifier ce nouvel investissement au Moyen-Orient, Lisa O’Connor, directrice générale d’Accenture Labs–sécurité R & D, a déclaré : « Ce nouveau centre de recherche profitera à tous nos partenaires dans le monde. Nous allons étudier et développer des de nouvelles techniques de cybersécurité pour donner à nos clients un accès inégalé à des solutions d’identification innovantes. Notre priorité est de permettre à nos clients de résister aux cyber-menaces et d’être en mesure de prendre réagir mieux et plus rapidement. Voilà pourquoi nous investissons dans l’écosystème d‘Israël et ses technologies de cybersécurité avancées. »

Pour information, Accenture (CA : 31 millliards de dollars) est une entreprise internationale de conseil qui emploie 350.000 personnes intervenant dans 120 pays. Accenture possède un réseau mondial de laboratoires de technologie situés dans la Silicon Valley (Californie), à  Arlington (Virginie), à Sophia Antipolis (France), à Dublin (Irlande), à Pékin (Chine) et à Bangalore (Inde). L’actuel PDG d’Accenture est Pierre Nanterne, un Français de 57 ans, diplômé de l’ESSEC.

 

2 thoughts on “Accenture ouvre en Israël une nouvelle structure dédiée à la cyber-sécurité

Comments are closed.